Un manoir en Cornouailles

Aujourd’hui direction l’Angleterre pour une histoire remplie de secrets de famille. Il s’agit d’Un manoir en Cornouailles d’Eva Chase publié aux éditions 10/18.

Cornouailles, 1968. Pencraw, un grandiose manoir en ruine dans lequel les Alton élisent domicile l’été. Le temps semble s’y être arrêté et défile sans encombre. Jusqu’au drame qui vient bouleverser leurs vies et arrêter le temps à jamais.Cinquante ans plus tard, avec son fiancé Jon, Lorna roule à la recherche du manoir des Lapins noirs, cette maison où elle a séjourné enfant. Elle rêve d’y célébrer son mariage. Tout dans cette vieille demeure l’appelle et l’attire. Mais faut-il vraiment déterrer les sombres mystères de ce manoir en Cornouailles ?

Je suis très friande des romans avec des secrets de famille et encore plus quand cela se passe en Angleterre. Dans ce roman on alterne entre deux époques: les années 60 et aujourd’hui. C’est typiquement le genre de roman que j’adore et qui me rappelle les romans de Kate Morton. Même si tout était réuni pour que j’adore ce roman ça n’a pas été un coup de cœur. Une très bonne lecture mais pas un coup de cœur. J’ai trouvé que le livre était très bien écrit . Le secret est bien gardé jusqu’au dernier tiers du livre. J’ai dévoré le roman en une journée car clairement on a envie de connaître le dénouement de cette histoire. Ce que j’ai particulièrement aimé c’est l’atmosphère qui se dégage de ce récit mais il m’a manqué un petit quelque chose pour que ce soit un coup de cœur.

Si vous aimez les romans qui se déroulent sur plusieurs temporalités avec des secrets de famille je vous le conseille.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :